singer

singer

singer [ sɛ̃ʒe ] v. tr. <conjug. : 3>
• 1770; de singe
1Imiter (qqn) maladroitement ou d'une manière caricaturale, pour se moquer. « Le gros père Guerbet avait singé madame Isaure [...] en se moquant de ses airs penchés, en imitant sa petite voix » (Balzac). contrefaire, parodier.
2Mimer, simuler. feindre. « Il avait souvent singé la passion; il fut contraint de la connaître » (Baudelaire).

singer verbe transitif (de singe) Imiter quelqu'un de façon grotesque, pour le tourner en dérision : Élève qui singe le professeur. Affecter le comportement de quelqu'un d'autre, simuler un sentiment qu'on n'a pas : Singer les manières distinguées.singer (difficultés) verbe transitif (de singe) Conjugaison Le g devient -ge- devant a et o : je singe, nous singeons ; il singea. ● singer (synonymes) verbe transitif (de singe) Affecter le comportement de quelqu'un d'autre, simuler un sentiment qu'on...
Synonymes :

Singer
(Isaac Bashevis) (1904 - 1991) écrivain américain d'origine polonaise, d'expression yiddish: la Famille Moskat (1950). P. Nobel 1978.
————————
Singer
(Isaac Merrit) (1811 - 1875) inventeur américain. Il perfectionna la machine à coudre (1851).
————————
Singer
v. tr.
d1./d Imiter, contrefaire maladroitement. Enfant qui veut singer les grandes personnes.
|| Contrefaire (qqn) avec malice, pour se moquer de lui.
d2./d Affecter, feindre (une attitude, un sentiment). Singer la vertu.

⇒SINGER, verbe trans.
Fam. et souvent iron. ou péj.
I. — [Corresp. à singe II A 4]
A. — Qqn singe qqn ou qqc.
1. Imiter d'une manière caricaturale, par simple jeu ou par moquerie, en contrefaisant des gestes, des attitudes, la voix. Synon. contrefaire, mimer, parodier. Le gros père Guerbet avait singé madame Isaure, la femme de Gaubertin, en se moquant de ses airs penchés, en imitant sa petite voix, sa petite bouche et ses façons jeunettes (BALZAC, Paysans, 1850, p. 290). Les soirs qu'il se trouvait seul avec ma mère et moi, il inventait toujours quelque jeu nouveau, quelque surprise ou quelque farce; il singeait tous nos familiers, grimaçait, se départait de toute ressemblance avec lui-même, imitait toutes les voix, les cris d'animaux, les bruits d'instruments (GIDE, Caves, 1914, p. 740).
Empl. pronom. réfl. La plupart des hommes meurent à vingt ou trente ans: passé ce terme, ils ne sont plus que leur propre reflet; le reste de leur vie s'écoule à se singer eux-mêmes, à répéter d'une façon de jour en jour plus mécanique et plus grimaçante ce qu'ils ont dit, fait, pensé, aimé, au temps où ils étaient (ROLLAND, J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 238).
2. Copier maladroitement et servilement quelqu'un, souvent en se rendant ridicule, en voulant imiter ses manières d'être, de s'habiller, de vivre. Les actrices lui semblent fagotées; à ses yeux, ce sont des êtres d'une autre espèce, des femmes de chambre qui veulent singer les vraies dames (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 156). Les femmes qu'il a rencontrées chez Ganse se distinguent à peine de leurs filles qu'elles singent (...) jusque dans leurs tics (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 898).
[Suj. et compl. désignent des coll.] La province est la province: elle est ridicule quand elle veut singer Paris (BALZAC, Pierrette, 1840, p. 40). Tout y singe [à Péra, quartier d'Istambul] l'Occident: les rues à tramways, les maisons à cinq étages, les boutiques à enseignes anglaises, les messieurs à chapeau melon, les dames à robe de province (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 22).
En partic., péj. Puiser sa source d'inspiration chez un artiste ou un mouvement artistique en le copiant avec médiocrité. Synon. plagier. Après avoir imité Delacroix, après avoir singé les coloristes, les dessinateurs français et l'école néo-chrétienne d'Owerbeck, M. Ary Scheffer s'est aperçu (...) qu'il n'était pas né peintre (BAUDEL., Salon, 1846, p. 170).
3. [Le compl. désigne un inanimé abstr.] Simuler, feindre. Oui, on peut faire la guerre en ce monde, singer l'amour, torturer son semblable, parader dans les journaux, ou simplement dire du mal de son voisin en tricotant (CAMUS, Chute, 1956, p. 1531).
B. — Qqc. singe qqc.
1. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Imiter, ressembler à. La marine hollandaise avait député un gros garçon formidablement rouge, et dont le nez singeait la pomme de terre à s'y méprendre (ABOUT, Grèce, 1854, p. 428). Après les fleurs factices singeant les véritables fleurs, il voulait des fleurs naturelles imitant des fleurs fausses (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 118).
2. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] La peur y vient singer tous les dehors du courage pour se féliciter de la honte et pour remercier du malheur (CONSTANT, Esprit conquête, 1813, p. 196).
II. — ART CULIN. Saupoudrer une préparation de quelques cuillerées de farine que l'on mouille ensuite pour épaissir une sauce en la chauffant. Empl. abs. Découper la volaille. Faire sauter les morceaux sans leur laisser prendre couleur. Singer et mouiller avec un petit verre de vin blanc sec et du bouillon de veau (Gdes heures cuis. fr., F. Point, 1955, p. 205).
REM. Singeur, -euse, adj., péj. Qui imite, qui copie. L'apparente hypocrisie de ceux qui les attaquent ferait horreur, si leur puérilité, leur engouement pour le premier paradoxe venu, leur nature singeuse et leur absence totale de raisonnement ne faisaient sourire (SAND, Lettres voy., 1836, p. 317). Empl. subst. Imitateur servile et grotesque. Il part pour la Provence (...); il y exhale, sans ménagement, son mépris pour ces vils Singeurs de la magistrature, qui, après avoir dépouillé leurs concitoyens, osaient les juger sans savoir les lois (Essai sur le Despotisme) (MERCIER Néol. 1801, p. 252).
Prononc. et Orth.:[], (il) singe []. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1770 singer des héros, pour les contrefaire (Affiches de province du 2 mai [p. 70], compte rendu de La Mimographe ds St. neophilol. t. 27, p. 235). Dér. de singe; dés. -er. Fréq. abs. littér.:144. Bbg. GOHIN 1903, p. 251.

singer [sɛ̃ʒe] v. tr.
ÉTYM. 1770; de singe.
1 Imiter maladroitement ou d'une manière caricaturale (qqn, qqch.) pour se moquer. Contrefaire, imiter. || Singer les manières de qqn. Emprunter (→ aussi Marquer, cit. 24).
1 Quand le gros père Guerbet avait singé madame Isaure (…) en se moquant de ses airs penchés, en imitant sa petite voix (…)
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 239.
2 Puis vient la petite propriété, qui veut singer la grande.
Ch. Paul de Koch, la Grande Ville, t. I, p. 65.
2 Mimer, simuler. Parodier. || Il avait singé la passion (→ Courtisane, cit. 2).(Sujet n. de chose). || La volupté singe la mort (→ Agonie, cit. 9).
3 Sandier faisait rire la classe. Il singeait son père, le général, en récitant ses leçons d'histoire et ne respectait pas même sa sainte religion puisqu'il eut le mauvais goût, durant tout un trimestre, de faire croire à ses maîtres qu'il se sentait irrésistiblement attiré par l'état religieux.
Geneviève Dormann, la Fanfaronne, 1959, p. 12.
Pron. (réfléchi).
4 La plupart des hommes meurent à vingt ou trente ans : passé ce terme, ils ne sont plus que leur propre reflet; le reste de leur vie s'écoule à se singer eux-mêmes, à répéter d'une façon de jour en jour plus mécanique et plus grimaçante ce qu'ils ont dit, fait, pensé, aimé, au temps où ils étaient.
R. Rolland, Jean-Christophe, L'adolescent, I, p. 238.
(Récipr.). S'imiter mutuellement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SINGER (I. B.) — Peu avant de recevoir le prix Nobel de littérature, au mois d’octobre 1978, Isaac Bashevis Singer déclarait: «Je suis presque le dernier écrivain yiddish...» En couronnant Singer, l’Académie suédoise a voulu non seulement attirer l’attention sur… …   Encyclopédie Universelle

  • Singer — steht für: Singer (Familienname), der Familienname Singer Singer (Unternehmen), das Unternehmen The Singer Company (Singer Nähmaschinen) Singer (Automobilhersteller), ein ehemaliges englisches Automobilbau Unternehmen Singer Wittenberge, einen… …   Deutsch Wikipedia

  • Singer — Singer, Isaac Bashevis Singer, Isaac Merritt * * * (as used in expressions) Sargent, John Singer Singer NV Singer, Isaac Bashevis Singer, Isaac Merritt …   Enciclopedia Universal

  • Singer — (izg. sȉnger) DEFINICIJA 1. Isaac Bashevis (1904 1991), američko židovski književnik, do 1935. živio u Poljskoj; pisao pripovijetke i romane na jidišu o životu Židova u Poljskoj i Americi začinjene dubokom životnom mudrošću, često s primjesom… …   Hrvatski jezični portal

  • Singer — Sin ger (s[i^]n j[ e]r), n. [From {Singe}.] One who, or that which, singes. Specifically: (a) One employed to singe cloth. (b) A machine for singeing cloth. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Singer — Sing er, n. [From {Sing}.] One who sings; especially, one whose profession is to sing. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Singer [1] — Singer, s. Meistersänger …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Singer [2] — Singer, Elisabeth, s. Rowe 2) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Singer — Singer, 1) Edmund, Violinspieler, geb. 14. Okt. 1830 zu Totis im ungarischen Komitat Komorn, trat schon als Kind öffentlich auf, studierte dann am Wiener Konservatorium unter Böhm und wurde 1848 Orchesterdirektor des deutschen Theaters in Pest.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Singer — Singer, Paul, sozialdemokrat. Politiker, geb. 16. Jan. 1844 in Berlin, gründete 1869 mit seinem Bruder das. eine Damenmäntelfabrik, seit 1884 im Reichstag, mit Bebel Vorsitzender im Vorstand der sozialdemokrat. Partei …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”